Philippe Schwartz
Sexologie Hypnothérapie Relaxation à Paris 16
36 rue Scheffer, 75116 Paris 16
 
Disponible aujourd'hui de 9h30 à 13h et de 13h30 à 19h30
 
06 24 52 83 82

Une activité sexuelle régulière peut-elle améliorer les douleurs ?

Sexologie

Oui mais elle peut aussi en déclencher

 

L’activité sexuelle stimule la production d’endorphines qui sont des neurohormones apaisantes et antalgiques via l’effet d’inexcitabilité qu’elles provoquent. Faire l’amour favorise également une diminution du stress qui est un des facteurs déclenchant ou pérennisant la douleur.

La dopamine, hormone du plaisir également produite pendant le rapport sexuel, présente un effet antalgique sur les douleurs chroniques.

L’ocytocine, qui entraîne une sensation de bien-être, a aussi un rôle sur l’amendement de la douleur en réduisant le stress et l’anxiété qui en dont des facteurs favorisants et amplificateurs.

A ce titre de nombreuses douleurs, de faible intensité, non liées à des pathologies douloureuses intenses ou les douleurs dites fonctionnelles et dont la survenue ou l’amplification sont fortement liées au stress ou à une baisse du moral, sont réduites ou disparaissent lors de l’activité sexuelle. Une activité sexuelle régulière peut donc représenter un véritable traitement de multiples douleurs comme les migraines simples, les lombalgies chroniques, etc. Certaines femmes font d’ailleurs appel de façon efficace à la masturbation pour soulager leurs douleurs menstruelles.

Mais les rapports sexuels peuvent également être à l’origine de douleurs spécifiques provoquées par certains mouvements ou positions (douleurs rhumatologiques), par la pénétration chez la femme (sécheresse vaginale, ménopause, endométriose, dyspareunie), l’éjaculation chez l’homme (prostatite), etc. Dans ces cas, des traitements spécifiques seront proposés et le sexologue donnera les meilleurs conseils pour adopter des positions ne déclenchant pas de douleur.

Enfin, il faut citer le lien étroit qui peut exister entre douleur et plaisir sexuel qu’on peut retrouver dans le sadomasochisme, ce qui montre combien le sexe peut moduler le ressenti d’une perception douloureuse.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.