Philippe Schwartz
Sexologie Hypnothérapie Relaxation à Paris 16
36 rue Scheffer, 75116 Paris 16
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 24 52 83 82

Traitements naturels d’appoint dans le vaginisme

Sexologie

Certains traitements naturels constituent des compléments souvent utiles en association avec la prise en charge sexothérapique et psychocorporelle du vaginisme.

 

Homéopathie

Les deux principaux remèdes homéopathiques usuellement indiqués dans le traitement du vaginisme sont Cactus grandiflorus et Platina.

Cactus grandiflorus, ou fleur de cactus, dite aussi « Queen of the night » en raison de sa durée de vie éphémère d’une nuit, a une action principale sur la contraction des muscles lisses ou circulaires des muscles du cœur, de la vessie, intestinaux, utérin et du vagin. On administre usuellement 15 CH, 5 granules avant chaque rapport.

Platinum metallicum, ou Platina, a également une action sur la contraction de l’utérus mais aussi sur la sensibilité érogène du vagin qu’il exacerbe. Il s’administre à raison de 5 CH ou 7 CH trois granules une à trois fois par jour ou 15 CH une fois par jour.

Ces deux traitements homéopathiques peuvent être pris en même temps que la prise en charge sexothérapique qui demeure le traitement de base du vaginisme.

 

Compléments alimentaires

Certains compléments alimentaires riches en oméga 3 et en oméga 6 favorisent l’hydratation et la trophicité de la muqueuse vaginale :

  • Huile de bourrache.
  • Huile d’onagre.
  • Huiles de poisson.
  • Huile de germes de blé.

Ces huiles s’administrent à raison de 2 à 4 gélules par jour en cures de 3 mois.

On les trouve commercialisés sous les noms de Ménophytea Hydratation Intime, Luboral, Donalis, etc., par exemple.

 

Phytothérapie

Peu de plantes ont montré une efficacité dans le vaginisme, lequel ne s’accompagne en général pas de trouble du désir sexuel ou de l’excitation.

L’élixir floral de lis martagon peut constituer un apport bénéfique en raison de son action thérapeutique chez les personnes souffrant de peurs dans le domaine de la sexualité.

La valériane, l’aubépine, la mélisse, la passiflore peuvent être bénéfique en cours de sexothérapie pour favoriser la relaxation et réduire les niveaux de stress.

 

Que conclure ?

  • Les traitements naturels apportent un accompagnement thérapeutique en agissant principalement sur la réduction du stress et de l’anxiété, et sur le bien-être intime de la femme.

 

Tourneur-Bagot O, Bagot JL. Le vaginisme: regards croisés de la gynécologue et de l’homéopathe. Rev. Homéopathie, 2015 ; 6 : 85-89


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.