Philippe Schwartz
Sexologie Relaxation à Paris 16
36 rue Scheffer, 75116 Paris 16
 
Disponible de 9h30 à 13h et de 13h30 à 19h30
 
06 24 52 83 82

Rollo May, père fondateur du courant existentiel-humaniste américain

Relaxation

Un de mes modèles.

« En fait, le problème est que la psychothérapie devient de plus en plus un système de gadgets. Les jeunes thérapeutes ont une manière étrange de pratiquer la thérapie. Ils apprennent sur quels boutons particuliers appuyer. On leur enseigne diverses techniques leur permettant supposément de guérir tel ou tel symptôme isolé. Et ce n’était pas du tout le but, de Freud et Jung et du reste des très grands hommes qui ont été les pionniers de notre domaine. Leur but était de rendre l’inconscient conscient. Et c’est une grande différence avec ce qui se produit aujourd’hui dans la majorité des thérapies. »

« Ils rafistolent une personne et la renvoie dans le grand bain à nouveau. Je ne considère pas cela comme une vraie thérapie. »

« La question c’est : « comment puis-je élargir ma sensibilité, ma capacité à aimer, ma capacité à ressentir et même à penser ? ». Vous voyez, penser est très amusant si vous savez comment le faire ou si vous pouvez vous mettre en position de le faire. Toutes ces choses sont ce dont se préoccupe la thérapie. »

« La grande joie d’aider une autre personne à ne pas être membre d’une société qui s’effondre déjà, mais plutôt à être un être humain capable de se sauver et de sauver cette société. »
 

Rollo May, père fondateur du courant existentiel-humaniste américain, 1987

http://www.approchepearl.com/interview-de-rollo-may-partie-1-3387

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.