Philippe Schwartz
Sexologie Hypnothérapie Relaxation à Paris 16
36 rue Scheffer, 75116 Paris 16
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 24 52 83 82

Les pratiques psychocorporelles et corps-esprit dans le traitement du vaginisme

Sexologie

Les pratiques psychocorporelles sont particulièrement indiquées dans la prise du vaginisme en association avec la sexothérapie dont elles constituent des compléments voire pour certaines (relaxation, hypnothérapie) des éléments essentiels à part entière.

 

Massages

Les massages peuvent apporter plusieurs bénéfices aux femmes souffrant de vaginisme :

  • Apprentissage de la détente et du lâcher-prise corporel avec focalisation sur les sensations agréables.
  • Globalisation de la perception de détente et du bien-être au sein de l’ensemble du corps incluant la région génitale.

Ils ouvrent la voie au désir et à la sensualité en permettent d’amplifier l’écoute de son corps et l’accueil des perceptions agréables qui constituent un des éléments importants de l’épanouissement sexuel.

Ils peuvent toutefois faire surgir des souvenirs ou des émotions refoulés et ne peuvent suffire à eux seuls dans un cadre thérapeutique.

On peut distinguer plusieurs formes et techniques de massage :

  • Le massage dit énergétique visant à stimuler l’énergie sexuelle.
  • Le massage dit érotique particulièrement propice à l’éveil de la sensualité et des fantasmes.
  • Le massage californien visant à masser le corps des pieds à la tête en suivant ses différentes zones et structures, recentrant toute l’attention sur le corps sensuel dans sa globalité. Ce massage entraîne une détente profonde et est particulièrement bénéfique en cas de stress, d’anxiété ou d’inhibition dans sa sexualité.
  • Le massage dit relationnel en couple, où chacun est à tour à tour masseur ou massé, les réactions du sujet massé devant guider le massage réalisé par le ou la partenaire. Les gestes associent caresses et massage. Ce massage est particulièrement propice à l’élaboration d’une nouvelle communication érotisée, sensuelle et amoureuse dans le couple, basé sur l’altérité.
  • L’automassage vise à développer la capacité à se procurer à soi-même des sensations corporelles agréables, à se découvrir et à faire tomber ses propres tensions. Il peut être érotisé vers les zones érogènes et génitales.

 

Yoga, Tai Chi

La pratique du Yoga ou du Tai Chi constituent des pratiques de gestion des émotions et de prise de conscience corporelle.

Certains programmes de yoga spécifiques à la vie génitale de la femme ont été développés.

 

Relaxation

Les difficultés sexuelles associent de façon souvent complexe des dimensions intimes, relationnelles, d’estime de soi et de plaisir et génèrent une anxiété notable, laquelle vient à son tour retentir sur le désir, sur le lâcher-prise indispensable à l’épanouissement sexuel et sur la perception du plaisir.

La relaxation, en permettant la disparition du cercle vicieux anxiogène, constitue une aide précieuse pour la prise en charge du stress liée à la peur de la pénétration et à l’anxiété d’anticipation de l’échec lors de la pénétration.

Elle s’associe à des exercices périnéaux permettant une mobilisation musculaire du plancher pelvien favorable à une bonne circulation sanguine dans la région génitale, favorisant ainsi une bonne trophicité vaginale, et à la prise de conscience de la possibilité de maîtriser ses contractions musculaires périnéales et leur décontraction.

Le travail sur la respiration pratiqué en relaxation permet d’apprendre à chasser de son esprit les idées anxieuses parasites pouvant survenir lors du rapport sexuel et de réaliser un travail d’ouverture à la perception des sensations corporelles en s’inscrivant dans le présent.

Y sont fréquemment associés des exercices de visualisation (imaginaire) des parties génitales, d’ouverture du vagin, de pénétration, que l’on rattache à des sensations agréables.

Elle constitue un abord thérapeutique de premier plan pour la prise en charge des troubles émotionnels et du stress dans le vaginisme.

 

Hypnothérapie

L’hypnothérapie, en induisant un état de conscience modifié et une détente profonde, ouvre une voie de communication entre corps et esprit avec une grande réceptivité aux suggestions thérapeutiques.

Elle permet :

  • D’apaiser l’angoisse liée à la peur ou à la phobie de la pénétration.
  • La suppression des pensées négatives d’anticipation d’un échec du rapport sexuel.
  • Une « reprogrammation positive » du comportement du sujet en modifiant les associations émotionnelles liées aux comportements et favorise la communication avec l’inconscient.

Cette « reprogrammation » peut consister à modifier une séquence comportementale réflexe, corriger des croyances erronées, débloquer des émotions positives, activer des circuits du désir et du plaisir.

Dans le vaginisme, on aura recours à des images d’ouvertures, de bateaux passant une écluse, etc., ou associer le desserrement d’un poing ou des mouvements respiratoires à la détente des muscles du périnée et à l’ouverture détendue du vagin.

L’hypnose constitue un abord particulièrement efficace des troubles sexuels. Un couplage relaxation et hypnothérapie avec un travail centré sur la peur de la pénétration et sur la région périnéale et pelvienne apparait comme une prise en charge particulièrement opérante.

 

Méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience représente un complément souvent très bénéfique à la prise en charge sexologique.

Sa pratique régulière favorise la présence dans le moment présent sans pensée parasite et permet d’être pleinement conscient de ses perceptions corporelles et des sensations d’excitation sexuelle. Elle permet notamment de se détacher des sensations douloureuses et de la crainte de leur survenue.

Elle est également efficace pour évacuer le stress et traiter l’anxiété qui sont de fréquentes conséquences négatives des difficultés sexuelles.

Elle libère donc la place pour les pensées érotiques, le lâcher-prise et l’accueil des perceptions sensuelles et sexuelles.

 

Baste N. Méthodes de relaxation. Dunod Ed., Malakoff, 2016

Lansac J, Lopès P et coll. Questions sexo. Eyrolles Ed., Paris, 2017

Martino J ; Hypnose et sexothérapie. In Lopès P, Poudat FX. Manuel de sexologie, Elsevier Ed., Paris, 2014

Potentier M. Thérapie sexocorporelle. In Lopès P, Poudat FX. Manuel de sexologie, Elsevier Ed., Paris, 2014

Simon V, Mimoun S. Comment résoudre ses problèmes sexuels grâce à l’hypnose. L’esprit du temps Ed., Paris, 2009

Stephenson KR. Mindfulness-based therapies for sexual dysfunction. Mindfulness, DOI 10.1007/s12671-016-0652-3


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.