Philippe Schwartz
Sexologie Hypnothérapie Relaxation à Reims
19 boulevard Foch, 51100 Reims
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 24 52 83 82

L’influence de l’inflammation sur le cerveau

13 Mar 2022 Philippe Schwartz Santé globale

Une alimentation riche en calories et en graisses saturées provoque une activation du système immunitaire avec obtention d’un état inflammatoire persistant.

Les effets de cette réaction inflammatoire sont particulièrement négatifs sur le cerveau et le fonctionnement cérébral, l’activation de l’inflammation ayant été retrouvée associée :

  • A des anomalies fonctionnelles au niveau de l’hippocampe avec comme conséquences des troubles de la mémoire.
  • Au déclin cognitif c’est-à-dire des capacités cérébrales de réflexion, de prise de décision, de mémorisation, etc.
  • Aux troubles de l’humeur comme la dépression.

 

Le stress oxydatif en excès est toxique pour le mental

On retrouve ainsi des anomalies inflammatoires et des marqueurs élevés de stress oxydatif dans de multiples pathologies cérébrales et maladies mentales.

Le stress oxydatif généré par le métabolisme cellulaire est toxique pour le fonctionnement des cellules et est normalement physiologiquement neutralisé, notamment par le glutathion qui est un anti-oxydant cellulaire endogène.

Les états inflammatoires excessifs ou chroniques dépassent les capacités anti-oxydantes physiologiques de l’organisme, aboutissant à un stress oxydatif toxique pour les cellules et leur fonctionnement.

On a pu également observer que la correction des anomalies inflammatoires et oxydatives est associée à une meilleure efficacité des traitements pharmacologiques usuels des troubles dépressifs.

 

Quels sont les bons et les mauvais aliments ?

Certains aliments apparaissent comme favorisant l’inflammation :

  • Les viandes rouges.
  • Les graisses saturées.
  • Les sucres raffinés d’absorption rapide.

La vitamine C et la vitamine E sont en revanche de puissants anti-oxydants.

Deux phytonutriments d’origine végétale sont considérés comme particulièrement importants dans la régulation de l’inflammation : le lycopène et la quercétine. Leurs propriétés anti-oxydantes semblent jouer un rôle particulièrement important dans la modulation de la réaction inflammatoire.

La N-acétylcystéine (NAC, précurseur du glutathion) et les acides gras oméga-3 présentent également des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires importantes.

Une supplémentation en anti-oxydants a montré son efficacité significative sur la réduction de l’intensité des symptômes dépressifs dans la dépression et dans le trouble bipolaire ainsi que de certains symptômes psychotiques dans la schizophrénie. De nombreuses études sont toutefois encore divergentes et d’autres travaux sont attendus.

 

Firth J et coll. The efficacy and safety of nutrient supplements in the treatment of mental disorders. World Psychiatry, 2019; 18: 308-324

LaChance LR, Ramsay D. Antidepressant food: an evidence-based nutrient profiling system for depression. World J Psychiatry, 2018; 8: 97-104


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.