Philippe Schwartz
Sexologie Hypnothérapie Relaxation à Reims
19 boulevard Foch, 51100 Reims
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 24 52 83 82

Douleur chronique et vie intime du couple

24 Fév 2022 Philippe Schwartz Sexologie

Deux grands types de pathologies douloureuses peuvent avoir un retentissement notable sur la vie de couple et en particulier sur la vie intime et sexuelle :

  • Les douleurs sexuelles au niveau de la sphère pelvienne ou génitale comme par exemple l’endométriose ou le vaginisme.
  • Les douleurs corporelles liées à des maladies non génitales comme les maladies articulaires (arthrose, rhumatismes inflammatoires, lombalgies chroniques), les migraines, etc., qui peuvent être déclenchées ou amplifiées par l’activité sexuelle.

Toutes ces pathologies vont avoir un impact négatif non seulement sur la personne atteinte par la maladie mais également sur le couple avec une sexualité insatisfaisante pour les deux partenaires.

 

Un cercle vicieux extensif

 

Des conséquences individuelles

Au niveau du sujet souffrant de ces douleurs chroniques, les impacts vont être multiples :

  • Atteinte de l’image de soi et de la confiance en soi.
  • Altération de l’image corporelle.
  • Dévalorisation de soi et de sa capacité à séduire, à donner du plaisir.
  • Évitement des relations sexuelles et des relations intimes y conduisant.
  • Culpabilité envers la ou le partenaire.

Ces atteintes seront notamment amplifiées par la pression sociale autour du corps, du plaisir, du bonheur, valeurs idéalisées par tous les médias.

Elles vont se surajouter au vécu douloureux et entamer encore plus la qualité de vie au quotidien avec le risque de survenue de troubles anxieux et d’un syndrome dépressif. L’état anxieux et encore plus l’état dépressif vont à leur tour amplifier les perceptions douloureuses, créant un premier cercle vicieux au niveau individuel.

 

Des conséquences sur le couple

La qualité de vie du couple et de chacun de ses membres en sera altérée avec une diminution du plaisir, du désir et de la satisfaction sexuelle, une atteinte de l’intimité du couple et finalement des altérations qui vont diffuser dans la vie quotidienne et l’altérer parfois profondément.

Cette atteinte de la vie intime et relationnelle du couple va générer un deuxième cercle vicieux qui va s’intriquer avec celui de la souffrance propre de l’individu.

 

Comment sortir de ces cercles vicieux ?

 

Sortir du cercle vicieux individuel

Il importe de pouvoir parler de ses douleurs et de leurs répercussions, de s’ouvrir sur sa souffrance et notamment à un professionnel de santé qui sera le plus à même de proposer des solutions opérantes :

  • Information objective sur la douleur, sa cause, les traitements.
  • Stratégie de traitement antalgique adaptée à la sexualité.
  • Exploration et prise en charge thérapeutique de la cause des douleurs.
  • Conseils sexologiques relatifs à la sexualité et à la sensualité (pratiques sexuelles non axées sur la pénétration, positions mieux appropriées, etc.).
  • Traitement sexothérapique spécifique éventuel (d’un vaginisme par exemple).
  • Prise en charge psychologique si besoin.

 

Sortir de la souffrance du couple

Il importe ici d’amplifier la communication au sein du couple, de se confier à l’autre afin d’envisager ensemble la prise en compte et le traitement des douleurs chroniques qui concernent autant le couple que le sujet qui en souffre.

La bienveillance et l’affection du partenaire sont essentielles pour casser le premier cercle vicieux de la culpabilité. Son amour et ses attentions, ses regards et ses caresses sont primordiaux pour redonner une image corporelle positive au partenaire souffrant.

La réaffirmation de l’engagement et de la confiance de chaque membre du couple est une réassurance essentielle pour favoriser l’apaisement et à l’amendement des répercussions négatives de la perception douloureuse.

Une place importante doit être accordée au plaisir d’être ensemble et à tous les plaisirs éprouvés au sein du couple afin de positiver le « bilan des perceptions » du couple.

Cette confiance et la complicité du couple sont particulièrement importantes pour le traitement sexothérapique qu’il s’agisse par exemple d’un vaginisme ou de la prise en charge de douleurs pelviennes chroniques générées par une endométriose.

En présence de difficultés de communication au sein du couple, un accompagnement en thérapie de couple peut être particulièrement bénéfique.

 

Maintenir une vie intime et sensuelle

L’activité sexuelle mais aussi las câlins, les caresses stimulent la production d’endorphines qui sont des neuro-hormones apaisantes et antalgiques inhibant les perceptions douloureuses. Faire l’amour favorise également une diminution du stress qui est un des facteurs déclenchant ou de pérennisation de la douleur.

La dopamine, hormone du plaisir également produite pendant les rapports intimes, présente un effet antalgique sur les douleurs chroniques.

L’ocytocine, hormone de l’attachement, entraîne une sensation de bien-être et a aussi un rôle sur l’amendement de la douleur en réduisant le stress et l’anxiété qui en dont des facteurs favorisants et amplificateurs.

Pour toutes ces raisons et également pour le maintien d’une vie relationnelle de proximité et sensuelle avec le ou la partenaire, il est important de ne pas éviter la sexualité et de conserver une vie intime et sensuelle avec une sexualité qui s’adapte en fonction des perceptions douloureuses.

Ce maintien de l’intimité sensuelle dans le couple constitue un socle particulièrement solide de la reprise d’une vie sexuelle « normale » une fois la pathologie douloureuse traitée ou apaisée.

 

 

Pour conclure

Faire l’amour n’est pas censé faire mal et des prises en charges efficaces existent :

  • Au niveau de la pathologie responsable des douleurs,
  • Au niveau des douleurs et de leur perception,
  • Au niveau du retentissement sur la vie affective, sensuelle et sexuelle.

 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.