Philippe Schwartz
Sexologie Hypnothérapie Relaxation à Paris 16
36 rue Scheffer, 75116 Paris 16
 
Indisponible aujourd'hui
 
06 24 52 83 82

Aphrodisiaques et baisse du désir sexuel

Sexologie

Les substances dites aphrodisiaques peuvent contribuer à l’amélioration d’un trouble du désir sexuel, notamment passager.

Elles relèvent des aliments, des plantes et des huiles essentielles.

 

Aliments et compléments alimentaires

 

Alimentation

Certains aliments ou ingrédients dits aphrodisiaques sont réputés avoir une action stimulante sur le désir :

  • Chocolat noir.
  • Huitres, moules.
  • Céleri.
  • Miel, gelée royale.
  • Piment, poivre.
  • Gingembre.
  • Coriandre, girofle.
  • Fenouil.
  • Moutarde.
  • Noix, noisettes, amandes.
  • Safran, dont l’efficacité semblerait supérieure chez les sujets recevant un traitement antidépresseur (effet antidépresseur propre).
  • Fenugrec en feuilles ou en graines, grâce à la présence de diosgénine intervenant dans la synthèse des hormones sexuelles.
  • Maca, plante péruvienne (« ginseng péruvien ») ressemblant au chou.

 

L’ambiance du repas

Au niveau de l’alimentation, il ne faut pas négliger non plus la qualité de l’ambiance dans laquelle sont partagés les repas avec son ou sa partenaire :

  • Créer une ambiance sensuelle et propice à l’intimité : lumières tamisée, bougies, parfum d’ambiance agréable, musique douce, jolie table (ce qui ne veut pas dire systématiquement table de fête).
  • Être désirable : être propre, s’habiller de façon agréable à regarder voire sexy, etc.
  • Choisir des plats légers.
  • Ne pas abuser de l’alcool.

 

Les compléments alimentaires

Certains compléments alimentaires sont connus pour stimuler le désir : ginseng (tonifiant naturel), guarana (caféine), maca péruvien, gelée royale.

La vitamine D apparaît liée au désir sexuel de façon couplée avec la testostérone, leurs taux montent et baissent de façon parallèle.

  • Une supplémentation est d’autant plus nécessaire que dans les populations peu exposées au soleil, la carence est fréquente.
  • Cette supplémentation se fait sur prescription médicale, usuellement par une ampoule de 50.000 unités de vitamine D à prendre chaque mois, diluée dans un verre d’eau.

Une supplémentation en zinc ou en arginine est recommandée par certains.

 

Phytothérapie

On recense environ 120 plantes et épices ayant des vertus bénéfiques sur le désir.

Parmi celles-ci, certaines sont classiques : l’igname sauvage, l’ail, l’artichaut, le fenouil, la cannelle, la roquette, la grenade, la figue.

D’autres plantes médicales traditionnelles sont également recommandées :

  • Ginseng rouge et angélique chinoise, pour leurs propriétés à la fois toniques et relaxantes.
  • Schizandra (baie), qui stimule les perceptions sensorielles tout en ayant un pouvoir relaxant antistress.
  • Ginkgo biloba, souvent associé avec le gingembre, qui atténuerait la baisse de désir liée à la prise de médicaments antidépresseurs.
  • Gingembre, qui réactive la vitalité corporelle.
  • Shatavari (racine), qui favorise l’hydratation muqueuse et lutte contre la sécheresse vaginale.
  • Ashwagandha, qui possède de multiples effets toniques et dont la racine a des vertus aphrodisiaques.
  • Tribulus terrestris (ou « Viagra végétal »), plante ayurvédique qui augmenterait la libido en stimulant la sécrétion de testostérone.
  • Trigonella (fénugrec), qui augmenterait également la libido en stimulant la sécrétion de testostérone.
  • Lepidium meyenii (maca), surnommé le « Viagra péruvien », utilisé comme complément alimentaire.
  • Cordyceps sinensis, stimulant sexuel tibétain très utilisé en Chine.
  • Epimède ou Yin Yang Huo, stimulant la production de testostérone.
  • Baies de Goji, stimulant la production de testostérone.
  • Cognassier.
  • Pollen de palmier.
  • Mucuna pruriens.
  • Bourgeon de pommier, stimulant sexuel via la production de testostérone.
  • Sauge sclarée.

 

Huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont à privilégier pour relancer la libido :

  • L’HE d’Ylang-ylang ou « fleur de l’amour » possède des propriétés relaxantes et aphrodisiaques. Elle peut être administrée classiquement sous forme de massage (3 à 5 gouttes diluées dans 50 ml d’huile d’amande douce) ou versée dans un bain (6 goutes mélangées à 120 ml de lait).
  • L’HE de gingembre, à la fois stimulante et apaisante, s’administre en diffusion ou en massage du bas-ventre et du dos (2 gouttes dans 50 ml d’huile d’amande douce ou de noisette).
  • L’HE de Néroli pour évacuer le stress et la fatigue grâce à sa richesse en linalol et en limomène stimulant la synthèse de sérotonine. Elle s’administre en inhalation de brève durée directement au-dessus du flacon ou en massage (2 gouttes dans 50 d’huile d’amande douce ou de noisette) où elle peut être associée à 2 gouttes d’HE de Néroli.
  • L’HE de cannelle possède des propriétés stimulantes sexuelles dues à son composant le cinnamaldéhyde.
  • L’HE de Cabreuva.
  • L’HE de bois de Siam.

D’autres huiles essentielles sont également conseillées : sarriette, origan, coriandre, bergamote, rose de Damas, bois de santal.

Attention, même diluées, les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les muqueuses génitales.

 

Lavaud S. Noix, noisettes et amandes dopent le désir et le plaisir sexuel. Medscape France, 16/08/2019

Ray MC. 5 aliments aphrodisiaques pour booster sa libido. Futura Santé, 22/08/2017

Rigoulet N. La baisse de la libido scrutée à l’œil nu. Alternative Santé, 2020 ; 85 : 18-19

Vidal V. Osez les aphrodisiaques et autres stimulants sexuels. La Musardine Ed., Paris, 2013


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.